agrandir le texte retrecir le texte imprimer article

Incivilités : ensemble, que pouvons-nous faire ?

Il est de notoriété publique que, pour vivre dans une ville propre et agréable, tout le monde doit être concerné. Or cette vérité n’est plus une évidence et Limours n’échappe malheureusement pas à la règle.

L’évolution de la société indique clairement que, pour vivre dans une ville propre, tout le monde doit être concerné. Or cette vérité n’est plus une évidence et Limours n’échappe malheureusement pas à la règle.

Les actes d’incivilité, deviennent trop fréquents !

Ils polluent la ville, détériorent notre cadre de vie et coûtent extrêmement cher à la collectivité.
La première réaction légitime d’une partie de la population est une colère vive mêlée de frustration.

La seconde réaction est de se tourner vers les pouvoirs publics de la commune afin bien sûr de trouver une solution immédiate et définitive.
Quand le courrier, la requête Gestion Relation Citoyen (mairie 24/24) ou l’appel téléphonique restent courtois il est possible d’échanger, de partager, et d’envisager des solutions.
Lorsqu’il ne l’est pas, c’est le maire, ou l’élu qui subit lui-même une incivilité en direct.
Le florilège de ces incivilités est consternant :
• La dépose d’encombrants n’importe où, n’importe quand,
• Les tags sur les murs,
• La détérioration des équipements publics,
• Les abris bus détériorés la nuit d’Halloween,
• Les barrières de sécurité cassées,
• Les déjections canines sur le domaine public,
• Le stationnement et circulation anarchiques,
• Les vols de fleurs et objets funéraires au cimetière,
• Utilisation des tondeuses et autres tronçonneuses les dimanches et jours fériés,
• etc…

Tous ces actes ne sont pas acceptables et sont répréhensibles.

En premier lieu, la Police Municipale et la Gendarmerie sont là pour répondre et sanctionner ces incivilités.
Lorsqu’une incivilité est constatée, le réflexe premier doit être celui d’appeler la Police Municipale (01 64 91 63 50) ou la Gendarmerie (17 ou 01 64 91 00 30) et ce, de jour comme de nuit.

Trop souvent encore, les habitants n’osent pas téléphoner ou porter à connaissance des faits réels auprès des forces de l’ordre par peur de représailles. Nous souhaitons rappeler ici que les appels que vous faites restent totalement confidentiels.
Et pourtant, ces appels sont potentiellement d’une grande aide pour notre Police Municipale et nos gendarmes. Ils permettent d’approfondir les enquêtes, d’élucider les faits et de faire cesser tels ou tels agissements avec en conclusion, une sanction adaptée.

Pour exemple  : depuis que le système « voisins vigilants » fonctionne, beaucoup d’habitants communiquent immédiatement, lorsque des individus « rodent » dans leur quartier. Cela a déjà permis de déjouer bon nombre d’exactions sur le territoire communal.

Aujourd’hui, Limours souhaite attirer l’attention de tous ses administrés sur le phénomène des actes d’incivilité qui atteint malheureusement la cote d’alerte. Nous en appelons à une prise de conscience collective.

Nous devons pouvoir compter les uns sur les autres, pour profiter d’une ville agréable et propre afin de partager un espace public permettant de bien vivre ensemble.